Inscriptions toute l'année aux heures d'entrainement

Calendriers officiels

Ligue 2019-2020

Département 2019-2020

  • Horizon 2028 : 24/11
  • CM1 : 17/11
  • CM2 : 12/01
  • CM3 :  05/04
  • Cht Manche : 17/05

Transport des armes

Les armes d'escrime sont classées en catégorie D, et leur transport doit être fait sous réserve d'un "motif légitime" matérialisé par la licence FFE, qu'il est donc nécessaire de garder sur soi afin de la présenter en cas de nécessité.

Les armes d'escrime doivent être transportées de manière à ne pas être immédiatement utilisables.

Classement régional

Afin que le classement régional puisse être mis à jour, merci de bien vouloir transmettre vos résultats des compétitions régionales, interrégionales qui sont hors ligue.

Pour les compétitions faites dans la ligue, ce sont les organisateurs qui font ce travail.

Les classements régionaux sont réalisés par des bénévoles, merci de les aider dans cette mission.

409346
Ce jour
Hier
Cette semaine
Ce mois
Depuis 07/10/13
40
346
1885
2088
409346

Le FIGARO du 02/03/1911 raconte ce drame survenu au fils du Maître de Gaudin : "UN PROFESSEUR D'ESCRIME TUÉ DANS UN ASSAUT (Figaro du 02/03/1911)


Nantes. Ce matin, à la salle du cercle de l'Epée, rue Dugomier a eu lieu un assaut qui a en une issue mortelle. Un amateur M. Fabriès tirait avec un des maîtres de la salle. M. Paul Carrichon, lorsque dans une attaque, il atteignit le professeur au biceps. Au même instant la lame de son épée se brisait à dix centimètres du bouton et le tronçon s'enfonçait dans la poitrine de M. Carrichon de vingt et un centimètres. « Ça y est » gémit le malheureux qui s'affaissa.
M. Fabrîès, aidé d'un ami du professeur, étendit M. Carrichon sur un divan, et l'on s'empressa autour de lui. Mais la gravité de la blessure n'apparaissait point aux assistants. M. Fabries lui même ne s'en rendait pas un compte exact. Se tournant vers le professeur : « Vous ne m'en voulez pas, mon ami ? » lui dit-il. Le blessé eut à peine le geste de lui répondre d'un signe de tête et il expira. Les médecins accourus ne purent que constater le décès.
M. Paul Carrichon, qui vient de trouver la mort dans des circonstances aussi tragiques, était très connu à Paris, où son père a tenu longtemps une salle d'armes très fréquentée. Après avoir fait un stage comme brigadier prévôt aux hussards, à Meaux, il vint à Nantes, où il fut attaché au Cercle de l'Epée. Il a croisé, le fer avec nos meilleurs amateurs. Agé de vingt-huit ans, de taille très petite, il avait une main excellente. Très prompt à la parade et à la riposte il comptait parmi nos jeunes maîtres d'avenir. Il tirait fort bien aux trois armes et dans les assauts publics il obtint de nombreux et mérités succès. Le maître d'armes laisse une femme et deux tout petits enfants sans aucunes ressources.

Maître Carrichon était un Maître d’Armes d’une excellente réputation. Il avait sa salle d’Armes à Paris au 7 Cité du Retiro 8ème arrdt, près de La Madeleine. Tous les ans, il organisait une épreuve format poule à l’épée entre tous ses élèves. Et il forma de nombreux et redoutables tireurs !
Lors du Concours d’Escrime des Jeux olympiques d’Athènes en 1896, c’est l’un de ses élèves Eugène-Henri Gravelotte qui remporte le Concours de Fleuret et qui devient ainsi le 1er médaillé olympique français en escrime (Alexandre Tuffère – triple saut – étant le 1er médaillé français toutes disciplines).
Le Maître Carrichon forma aussi à partir de 1903 le grand champion Lucien Gaudin dont les escrimeurs connaisseurs de l’époque rappelaient que sa force fut vraiment incomparable lorsqu’il travailla avec le « vieux » Maître Carrichon. Lucien Gaudin, figure mythique de l’escrime, remportera les Médailles d’Or aux Jeux olympiques 1928 en fleuret et épée.
Il enseignera aussi au Lycée Carnot, Boulevard Malesherbes.
Malheureusement, alors qu’il était âgé et malade, Maître Carrichon eût la douleur de perdre son fils Paul, lui aussi maître d’armes, lors d’une leçon d’escrime qu’il donnait au Cercle de l’Epée, rue Dugommier à Nantes le 1er mars 1911, à un élève, Emilien Fabriès, 47 ans, négociant en charbon, par ailleurs fondateur du club en 1893. Paul était alors âgé de 27 ans.
Le nom de Carrichon est, pour tous les escrimeurs, inséparable de l’histoire de l’Escrime et plus particulièrement de l’enseignement de l’escrime.

 

 

 

Lorsque Armand Jean du Plessis de Richelieu, dit "le cardinal de Richelieu" fait (avec le roi Louis XIII) interdire le duel en 1626, il ne sait pas qu'il vient de provoquer la naissance de l'escrime sportive...

De duel "à outrance" (c'est à dire à mort), le duel devient un duel "au premier sang" (la première blessure), et les cibles évoluent. Là où l'on visait le coeur, il suffira dès lors de toucher à la main. L'escrime évolue, devient fine et le jeu de pointe prédominant.

Des années plus tard, l'escrime devenue sportive "officiellement", se pose la question de la matérialité de la touche.

Les documents suivants présentent une solution de "marquage" qui date de 1957. Certains qui auront été attentifs durant mes cours ne manqueront pas de remarquer que le système présenté est plus récent que le permier système "électrique"... En effet, il se présente comme une alternative au fleuret électrique que beaucoup décrient en accusant l'équipement (arme et tenue) d'être lourd, gênant et peu fiable.

 

Stéphane Gouhier

Maître d'Armes le la section escrime de l'ASH

Documents fournis par le Maitre René Geuna